Eh bien voilà. C'est officiel, Trump a rejeté l'accord de Paris sur le climat. Une décision rejetée par presque tous les pays du monde. Trump vient de mettre son pays au ban du monde. Jusque-là, seuls deux pays n'avaient pas signé cet accord majeur pour notre avenir : le Nicaragua et la Syrie. Encore que les raisons de ces pays soient nettement plus compréhensibles. Le Nicaragua jugeait que l'accord n'allait pas assez loin (ce qui est vrai). La Syrie était quant à elle un peu trop occupée pour s'occuper d'écologie (ce qui est compréhensible). L'Amérique est donc le premier pays à rejeter véritablement cet accord. Les raisons invoquées par Trump ? L'accord n'est pas assez en faveur de l'Amérique, et pourrait porter atteinte à ses intérêts. Deux choses sont à retenir de ces arguments. La première, c'est que Trump privilégie l'immédiat au futur ; il se moque éperdument de l'avenir de la planète et de son pays. La seconde, c'est que ces arguments ne tiennent pas la route. Son refus ne va en effet pas bénéficier aux ouvriers américains. Car, de fait, les mines de charbon ferment et celles qui restent ont été automatisées. Le bénéfice que croit tirer Trump en se retirant de cet accord est donc nul, et contre-productif. Pire encore, elle signe l'abdication du leadership américain. Trump est la pire calamité politique que le pays ait connu.

L'attitude de Trump est d'une certaine manière à l'origine de ce blog, d'ailleurs. Chaque fois que j'entends ses discours, j'ai envie de réagir. Et cela, avant même son élection. L'homme n'a pas créé le concept de fake news, mais il l'a exploité et élevé à un niveau jusque-là réservé aux dictatures. Pire, il a banalisé cette pratique : on a pu le voir à plus d'une reprise durant nos élections présidentielles françaises. C'est un peu pour réagir à ce discours que j'ai créé ce blog : pour donner une autre lumière à celle donnée par les fabricants d'histoire. Dans une période où les experts en story-telling sont devenus des faiseurs de rois, et où certains manipulent chaque jour l'information, il me semble essentiel de faire entendre sa voix, et donner un autre éclairage sur les événements.

Bienvenus sur ce blog.